Juillet on se remet de la canicule

Après un hiver plutôt doux un bon démarrage des colonies des floraisons précoces, le froid, la pluie et le vent se sont associés pour stopper net les dynamiques démographiques. Certaines très belles colonies sont mortes  de faim, on a du nourrir pour sauver les meubles.

Nourrir en juin je n’avais jamais vu cela depuis mon demi siècle d’exercice de l’apiculture.

En zone de montagne les développements plus tardifs des colonies les ont préservé pour une part de cet épisode calamiteux. les miels d’été se feront dans de bonnes conditions de populations.

Il nous reste à nourrir pour faire les réserves d’hiver, traiter contre varroa de manière drastique, produire des reines et faire des essaims.

C’est 2020 qui est en perspective, préparer de belles colonies de production avec de jeunes reines. Les élevages de reines faits maintenant donneront de très belles génitrices en 2020, meilleures que celles élevées en début du printemps disent les grands éleveurs.

http://apiculture.beehoo.com/juillet-on-se-remet-de-la-canicule.html